Picture 111

Recherche


Le champ opérationnel de la DAFA est prévu dans deux directions.

En premier lieu, la DAFA doit assurer le soutien administratif et logistique aux missions françaises financées par le Ministére des Affaires étrangéres ou autres institutions françaises (CNRS, Musées ...) dans le domaine archéologique ou patrimonial. Evidemment, dans la mesure de ses moyens, la DAFA, est également prête à assister toute autre mission française travaillant dans le domaine des sciences humaines et sociales, ou autre, qui le souhaiterait.

Par ailleurs, la DAFA conduit dorénavant ses propres programmes de recherche archéologiques et patrimoniales en fonction des moyens dont elle peut disposer (budget propre, partenariat, mècènat...) et de l'urgence de certaines opèrations (sauvetages, expertises...). Ces opérations propres, ou intégrées, de la DAFA sont une nouveauté car précédemment les opérations de terrain n'étaient le fait que des programmes présentés et financés par la Commission des Fouilles du Ministére des Affaires étrangéres (fouilles d'Aï Khanoum, de Shortughaï...). Mais il nous semble absolument fondamental que la DAFA puisse conduire et développer, avec des moyens immédiatement disponibles sur place, les opèrations d'urgence qui lui sont demandèes par le gouvernement afghan et qu'elle juge prioritaires.

C'est une nouvelle ligne d'activités de la DAFA.