Bourses de stages professionnels en France
(avec le concours du SCAC – Ambassade de France)



DAFA.PH.AR.INA.visite-franc
DAFA.PH.AR.INA
 



Conditions d’obtention : le candidat doit avoir été présélectionné par l’Institut national d’archéologie et la Délégation archéologique française en Afghanistan (DAFA). Il doit maîtriser la langue française et justifier d’un projet professionnel.

Documents à télécharger :
Formulaire de demande de visa Schengen
Dossier de bourse de stage

Contact bourse DAFA :
mirwais.rahmani@dafa.org.af
Contact bourse SCAC :
berangere.TRAVARD@diplomatie.gouv.fr

Au cours de l’année 2008 deux archéologues de l’Institut afghan d’archéologie présentés par les afghans ont bénéficié de stages de formation pratique en France, dans des services archéologiques de collectivité territoriale (Ville de Chartres, Département de Seine-Saint-Denis). Ces séjours ont été organisés par la DAFA, en coopération avec le SCAC de l’Ambassade de France à Kaboul.

C’est ainsi que de Janvier à Mai 2008 Jawad Qubad a été accueilli par l’équipe archéologique de la Ville de Chartres, dirigée par M. D. Joly. Les missions qui sont celles du service archéologique de la Ville de Chartres vont de l’identification et l’inventaire du patrimoine archéologique de Chartres et de sa communauté de communes à son exploitation et sa protection que ce soit par le biais d’intervention de terrain et de toute manifestation permettant de le valoriser (exposition, action pédagogiques, etc.….).
L’intérêt pour le stagiaire était d’être initié à tous les types d’activité de l’équipe de Chartres en conjuguant travail de terrain et travail de bureau. Le stagiaire avait suivi des cours de français au CCF de Kaboul avant de partir et a été inscrit à des cours d’alphabétisation durant son séjour à Chartres.

De juin à décembre 2008, Faridudin Haidari a été accueilli par le service patrimoine du département de Seine-Saint-Denis, dirigé par M. Olivier Meyer. Les missions de ce service sont sensiblement les mêmes que celles du service archéologique chartrain, elles s’en différencient cependant par l’étendue du terroir concerné et la part importante que consacre ce service au patrimoine récent.

Là aussi le but du stage était de familiariser un de nos collègues afghans avec toutes les activités qui peuvent être celles d’un archéologue de terrain.

Parallèlement à ces activités la DAFA a assuré le financement de cours de français pour quatre archéologues de l’Institut Afghan d’archéologie qui devraient bénéficier de bourses de formation pour l’année 2009. Aucun des jeunes archéologues de l’Institut Afghan d’archéologie n’avait de formation au français, la maitrise d’au moins une langue étrangère étant exceptionnelle au sein du personnel de ce service. Ces efforts seront poursuivis en 2009 à la demande de nos collègues afghans.

Stagiaires de l’Institut d’archéologie depuis 2007 :
- Jawed Qubad (service archéologique  de Chartres)
- Faridudin Haidari (service archéologique de Seine-Saint-Denis)
- Abdul Qadir Timori (service archéologique de Chartres)